Les entendeurs de voix

Le  Dr Marius Romme, psychiatre, chercheur à l’Université deLimburg à Maastricht aux Pays-Bas , ainsi que le Dr Dirk Corstens  psychiatre, sont parmi les rares chercheurs qui considèrent comme Carl Gustav Jung que le dialogue intérieur est une des propriétés de l’inconscient, dès lors parfaitement naturel.

 

Le  Dr Marius Romme est à l’origine du mouvement Intervoice .

Ces deux psychiatres s’écartent à juste titre de  la psychiatrie traditionnelle, qui considère   que d’entendre des voix  est une maladie.

Comme le précise le Dr Corstens :

« Entendre des voix ne doit pas être pensé en tant que pathologie que l’on se doit d’éradiquer mais comme une expérience riche de sens, à interpréter, intimement liée à l’histoire singulière de l’entendeur de voix ».

 

Schizophrénie terme utilisé pour la première fois  par Eugen Bleuler,  avec lequel Carl Gustav Jung travaillait à la clinique psychiatrique du Burghölzli.

Intervoice adopte la même position que Jung, entendre des voix n’est pas en soi une maladie.

Ceci est très important car cela  éviterait des diagnostics à la base des problèmes iatrogènes le Haut comité de la santé publique considère comme iatrogène :« les conséquences indésirables ou négatives sur l’état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiqués ou prescrits par un professionnel habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé ».

L’expérience de Rosenhan est là pour nous le rappeler, la conclusion de l’étude est qu’il n’est pas aisé de distinguer les personnes saines, des personnes atteintes d’aliénation mentale dans les hôpitaux psychiatriques. Elle a également illustré les dangers de la dépersonnalisation et de l’étiquetage dans ces établissements.

 

Pour en savoir plus;

REV  Le premier groupe d’entendeurs de voix vient de se créer en France.

-Conférence des entendeurs de voix entendeurs.mp3


[

 

plantes medicinales jardinSite Santé