Imagination active

L’imagination active dans le cadre de ce site, ne concerne que celle où les complexes inconscients s’expriment par le langage verbal par la parole intérieure . La voix féminine s’exprime en utilisant le langage verbal « c’est de l’art » Jung va laisser cette femme en lui s’exprimer, et après il va engager un dialogue avec elle.

C’est de l’imagination active.

 

Le premier préalable est dans le livre « Dialectique du Moi et de l’Inconscient » Carl Gustav Jung, « c’ est l’ interdiction catégorique de voir dans la tendance a la séparation l’expression d’une faiblesse personnelle du conscient « .

,

Marie Louise Von Franz décrit concrètement ce qu’elle est : note sur l’imagination active  page 136 livre « L’expérience du praticien ».

Quatre stades

Premièrement

Il faut se débarrasser du flux ininterrompu de pensées qui s’écoule en nous,  pour MLF cela prend 30 minutes.

Deuxiémement

IL faut laisser les fantasmes émergés dans le champ de la conscience, deux erreurs à éviter se concentrer sur ce qui veut surgir avec une intensité telle que l’on fige littéralement le contenu prêt à se manifester de sorte que tout s’arrête là.

D’autre part il arrive que la concentration soit trop relâchée, ce qui fait défiler les images à une cadence trop rapide. Les patients écrivent des histoires fantastiques sans fin ni centre, ou encore ils omettent d’établir un lien personnel avec les événements intérieurs. Il s’agit alors du stade de l’imagination passive.

 

Troisièmement

Cette phase consiste à donner une forme au fantasme percu intérieurement  en écrivant les voix, en peignant, sculptant, composant, ou en dansant.,

Les émotions les affects intenses font parfois obstacle au recours de l’imagination active : Jung se tournait parfois vers des exercises de yoga afin de maitriser ses émotions, avant de s’employer à en extraire une image lui offrant un point de départ pour une I A.

Certaine imaginations actives peuvent être conduites sous forme de dialogue avec des parties du corps interpellées, intérieurement on se met à l’écoute de ce qu’elles ont à dire. Cette manière de faire peut se révéler très favorable quand il s’agit d’un symptôme psychogéne.

A ce stade deux erreurs peuvent se produire:

-la première consiste à trop s’appliquer à l’élaboration esthétique du contenu jusqu’à en faire une œuvre d’art;

-l’autre erreur à éviter est l’attitude contraire ou l’on se contente d’une esquisse du contenu fantasmatique capté jetée à la hate afin de passer aussitôt à la question de savoir quel est son sens.

Ce troisième stade qui met à disposition les moyens de s’exprimer apporte un important soulagement, mais il n’est pas encore de l’imagination active à propement parler.

 

Quatrième stade PHASE DECISIVE

C est elle aussi qui est absente dans la plupart des techniques, puisqu’il s’ agit de la confrontation ETHIQUE BRUTAL avec ce qui a été produit.

C est à ce moment qu’il faut se garder d’une erreur que JUNG dénonce avec vigueur, car elle risque de remettre en cause l’IA : C EST D ENTRER DANS L EVENEMENT INTERIEUR NON PAS AVEC SON MOI AUTHENTIQUE,  MAIS AVEC UN MOI FICTIF.

Le moi de l’imagination active doit être le moi de tous les jours de la vie quotidienne.

C’ est un point d’une importance capitale,  c’est pourquoi JUNG multiplie les mises en garde contre l’exercice de l’imagination active par des personnes instables ou des cas limites.

Pour en savoir plus;

Barbara Hannah livre  » Rencontres avec l’âme »: L’imagination active selon C.G. Jung.


 

 

 

 

 

 

« Alchimie et imagination active »  livre de Marie-Louise von Franz.


plantes medicinales jardinSite Santé