Dialogue intérieur

,

Si besoin était nous pouvons appréhender le fait d’entendre des voix, par l’étude de l’acquisition du langage chez l’enfant.

Lev Vygotski dans son ouvrage, « Pensée et Langage », paru en 1934 à Moscou, met en évidence chez l’enfant le langage égocentrique, qui  désigne le comportement du jeune enfant qui parle sans s’occuper de savoir si on l’écoute, et sans attendre de réponse.

Avant 6 ou 7 ans, plus de la moitié des propos de l’enfant sont égocentriques, mais au fil des ans, ce type de langage diminue progressivement jusqu’à complète disparition, et se transforme en langage intérieur.

La vérité sort de la bouche des enfants, ce diction met en lumière que l’inconscient s’exprime librement chez le jeune enfant, avec l’éducation il va apprendre à : « de  tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler » .

Mais il n’en demeure pas moins que les lapsus représentent la limite du droit de veto de la conscience réflexive.

La capacité à apprendre une langue donnée est innée, tous les êtres humains parlent. En psychologie analytique  on parlera de l’archétype du langage,  commun à l’humanité, ayant pour base une grammaire universelle.

Cet archétype va s’imprégner , s’enrichir   de la langue des parents biologiques.

Une nouvelle étude démontre que 10% des enfants âgés de 7à 8 ans entendent des voix, et la grande majorité de ces enfants ne développeront pas de troubles particuliers.

Cette étude a démontré aussi qu’il n’y avait pas chez  ces enfants de complications intra-utérines, ni de difficultés particulières dans l’enfance.

Agna A. Bartels-Velthuis du centre médical de l’Université de Groningen aux Pays-Bas British Journal of Psychiatry, explique que les parents des enfants qui entendent des voix ne doivent pas être inquiets:

« dans la plupart des cas ces voix disparaissent. Je leur conseillerais de simplement rassurer leur enfant et de surveiller que tout va bien ».


En fait ces voix ne disparaissent pas, mais deviennent le dialogue intérieur comme le démontre Lev Vygotski.

Ce qui est remarquable et pose question on trouve naturel chez l’enfant le dialogue égocentrique, on trouve normal que 10% des enfants entendent des voix,  mais que bizarrement à l’âge adulte  cela devient pathologique.

Pour en savoir plus;

-Egger, Victor (1848-1909). « La parole intérieure : essai de psychologie descriptive » : thèse présentée à la Faculté des lettres de Paris.

« A tout instant ,l’âme parle intérieurement sa pensée. Ce fait , méconnu par la plupart des psychologues , est un des éléments les plus importants de notre existence :  il accompagne  la presque totalité de nos actes ; la série des mots intérieurs forme une succession presque continue , parallèle à la succession des autres faits psychiques ; à elle seule , elle retient donc une partie considérable de la conscience de chacun de nous.

Cette parole intérieure , silencieuse , secrète , que nous entendons seuls, et surtout évidente lorsque nous lisons :lire en effet c’est traduire l’écriture en parole , et lire tout bas c’ est la traduire en parole intérieure. »

Extrait du chapitre 1 page 1du livre consultable au lien suivant :

http://www.archive.org/stream/laparoleintrie00eggeuoft#page/n13/mode/2up

-Georges Saint-Paul (1870, Metz – 1937) est un médecin général français, actif entre 1892 et 1937 il réalise un questionnaire sur le langage intérieur et publie deux livres.

Saint-Paul, Georges, Essais sur le langage intérieur. Lyon, Storck. 1892.

Saint-Paul, Georges, « Le langage intérieur et les paraphasies« . Paris, Alcan. 1904.: http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1904_num_11_1_472

plantes medicinales jardinSite Santé