Le transfert dans nos rapports avec le sexe opposé.

Tout ce qui est inconscient est projeté transféré dans le monde extérieur. Le transfert découvert par Freud  est un des piliers de la psychanalyse.


Car tout ce qui nous entoure à d’abord été une idée (inconsciente) dans le cerveau d’un être humain. Nous ne sommes pas libre de vouloir mais simplement libre de  choisir ou refuser en pleine conscience  ce qui franchit le seuil de notre conscience.

C.G.Jung raconte : « Lors de notre premier entretien, Freud me demanda tout à trac : – et que pensez-vous du transfert ?… Je lui répondis qu’à mon avis c’était l’alpha et l’oméga de la méthode. – Alors, me dit-il, vous avez compris l’essentiel. » (1)


Nous ne choisissons pas nos partenaires dans la vie, les divorces les mariages sont décidés par notre inconscient.

Rapport 1 Le complexe féminin de l’homme (anima) réagit s’active lorsqu’il rencontre la femme lui correspondant dans le monde réel.

Rapport 2 Le complexe masculin de la femme (animus) réagit s’active lorsqu’il rencontre l’homme lui correspondant dans le monde extérieur.

Rapport 3 L animus franchit le seuil de conscience de la femme, amenant avec lui une quantité importante d’énergie, d’ou l’expression j’ai eu un coup de foudre dès que je l’ai vu.

Rapport 4 L anima franchit le seuil de la conscience de l’homme, d’ou l’expression  j’ai tout de suite su que c’était elle la femme de ma vie.

Rapport 5-6 relation consciente entre l’homme et la femme sous l’emprise du transfert de l’anima et de l’animus.

Anima  Animus   décident  du choix de nos partenaires, ce n’est pas notre conscience qui fait ce choix. Il en va de même lorsque l’on divorce il y a retrait de la projection.

Cette découverte du début du XXème siècle   est bien sur confirmée par les neurosciences un siècle plus tard.

Futura santé (2) : l’amour devient tout à coup moins romantique, mais c’est bel et bien notre cerveau qui « décide » (presque à notre place puisque c’est inconscient) sur qui nous « flashons ».


2/SOURCE

1/ « Psychologie du transfert » C.G.Jung  livre chez Albin Michel.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *