UnMondeFou

On vit dans un monde de fous, nous avons toutes et tous entendu cette phrase. En ce début du XXIème siècle pouvons nous donner lui donner une explication, au regard des neurosciences et de la psychologie analytique Jungienne.

 Une fois résolu, un problème est d’une simplicité atterrante » Paulo Coelho.
On marche sur la tête en pensant  que notre champ de  conscience ayant pour centre l’ego  est à l’origine de nos processus mentaux pris dans un sens très large.

 C’est le premier signe en occident de  folie, que Carl Gustav Jung  a mis en évidence.

« Il y a des millions de poissons dans la mer, c’est incroyable le nombre de poissons qui pensent posséder la mer» Jung.    

Un corpus  neuroscientifique prouve que notre conscience vit toujours dans le passé, qu’elle ne peut pas vouloir mais seulement choisir dans ce que produit l’inconscient .

  C’est à l’intérieur de nous que se trouve l’explication, bien sur le rêve est la voie royale de notre inconscient. Mais à l’état diurne la méditation créatrice, le dialogue intérieur, l’imagination active, le yoga psychologique ,  sont des outils efficaces pour découvrir ce monde intérieur.

« Le meilleur service que l’on puisse rendre aux autres, c’est de leur faire remarquer que c’est l’inconscient qui les incite à agir et de les aider à comprendre cet inconscient » Svami  Prajnanpad.

 

Ne crois pas à la réalité des expériences bonnes ou mauvaises, elles sont comme des arcs-en-ciel.

À vouloir saisir l’insaisissable, on s’épuise en vain.

Dès lors qu ‘on relâche cette saisie, l’espace est là, ouvert, hospitalier, et confortable.

Alors profites-en. Tout est à toi, déjà. Ne cherche plus.

Ne vas pas chercher dans la jungle inextricable l’éléphant qui est tranquillement à la maison.

Rien à faire.

Rien à forcer.

Rien à vouloir.

Et tout se fait tout seul.

LAMA GUENDUNE, poème-méditation

Christian